CONCOURS PARC NAUTIQUE DAKHLA

CONCOURS PARC NAUTIQUE DAKHLA

Approche architecturale et urbaine

La péninsule de Dakhla est marquée par des paysages naturels, encore à l’état vierge, où les dunes de sable flirtent avec une mer d’un bleu intense. Quiconque, qui visite la région, ne peut rester insensible à ces étendues naturelles ; il en garde une image indélébile d’ilots de sable blanc, émergés çà et là, au sein d’un bleu infini …

Concevoir un parc aquatique, sensé exalté le spectacle de l’eau, au sein d’un environnement baigné dans le bleu de l’océan ; sans pour autant rivaliser avec le naturel ou tomber dans le simulacre ou le pastiche ; telle a été notre préoccupation première pour ce projet…

Plutôt que d’imiter les formes de la nature dans ce qu’elle a de plus éphémère, nous avons scruté ce qu’elle présente de plus stable et durable. En effet, et contrairement aux dunes de sables, malléables et constamment pétries au gré des vents, les dunes consolidées présentent une morphologie bien différente, marquant durablement le paysage de la région…

D’un autre côté, construire un parc aquatique au sein de ce paysage fragile présente un défi de taille ! Il s’agit de disposer des bâtiments abritant les espaces nécessaires au fonctionnement du parc aquatique, sans pour autant que ces bâtiments ne constituent des masses inertes, étrangères au contexte.

Une réinterprétation de la morphologie des entités naturelles de la région de Dakhla-Oued Eddahab nous a amené à imaginer des bâtiments sous forme de cônes tronqués, émergés sur un plan d’eau. Ce qui permet à notre projet de délivrer une ambiance spécifique et originale, à l’image du contexte environnant.

Approche Paysagère

Sans titre 2

Approche Écologique 

Rafraîchissement par une ventilation passive naturelle: La ventilation des bâtiments se fait d’une façon naturelle par L’effet du vent. et l’effet de tirage Le vent génère des différences de pression sur les murs extérieurs : L’air s’infiltre dans le bâtiment par la paroi où une grande pression est exercée et est évacué par les parois haute où la pression est la plus basse. L’écart de densité selon sa température, amène des infiltrations d’air en provenance de l’extérieur dans le bas du bâtiment et des exfiltrations dans le haut, de façon continue.

Avantages d’un bâtiment enterré: Le principe repose sur la capitalisation de la masse thermique de la terre, qui aura un effet sur la température au sein du bâtiment. En effet, la terre, grâce à ses propriétés thermiques, constitue un isolant naturel qui permet de maintenir une température fraîche et constante à intérieure. Les coûts de maintenance sont aussi faibles. De plus, elle s’intègre parfaitement à son environnement et ne laisse pas d’empreinte écologique.